Du 02/08 au 08/08 pour des raisons de modernisation du campus, le service des admissions sera joignable uniquement à distance.

Portes ouvertes

Découvrez l'école en ligne, visite sur RDV

En savoir plus

RDV d'informations

Sur le campus ou à distance

En savoir plus

Admissions/Inscriptions

A distance ou sur RDV

En savoir plus

Pour toute demande spécifique, n’hésitez pas à contacter directement notre service admissions.

Décathlon, une marque engagée dans sa transformation

Louis Douls – Ingénieur produits et Responsable développement durable chez Forclaz (Décathlon)

Comment Décathlon, groupe international qui conçoit, fabrique et distribue ses produits, s’est-il organisé pour opérer sa transformation écologique, social et économique ? Louis Douls, ingénieur produits et responsable du développement durable pour Forclaz, la marque de trekking de Décathlon, nous présente de l’intérieur la démarche de l’entreprise.

La prise en compte des enjeux environnementaux chez Décathlon a démarré en 2006 sous l’angle social via des audits sociaux chez les fournisseurs. 

Le développement durable, c'est le carrefour entre trois cercles : le social, l’environnemental et l’économique. Si on n’en prend que deux isolés, cela va donner un système viable mais pas forcément durable. Après les audits sociaux, les moyens alloués au sujet ont donc augmenté progressivement. Depuis 2010, il existe une équipe centrale, le hub développement durable, et des leaders du développement durable ont été intégrés au niveau des sports-passion, des process et du retail. 

L’entreprise a fixé des KPI. En 2023 l’objectif est que 100% de nos 20/80 --20% des produits qui réalisent 80% du chiffre d’affaires de l’entreprise-- soient éco-conçus.

Une manière globale de raisonner

Certains sports sont plus matures que d'autres, soit pour des raisons historiques soit pour des raisons purement liées à la nature du sport. Pour le trekking par exemple, préserver l’environnement c’est quelque part préserver notre sport. Or par rapport à d’autres sports, l’impact de la panoplie est faible par rapport à l’ensemble de l’activité : qu’on soit français et qu’on fasse un trek au Mont-Blanc ou en Patagonie, les différences d’équipement sont minimes. En revanche, prendre l’avion jusqu’en Patagonie pèse lourd dans le bilan carbone. On ne peut pas se contenter de faire de l’écoconception, il faut qu’on sache aussi à travers notre communication orienter nos clients vers des pratiques du trek douces et durables.

Un mode de distribution responsable

En distribution, le développement durable passe par la rénovation énergétique des sites des magasins, mais aussi par l'utilisation de supports de communication (PLV, Promotion sur le Lieu de Vente) plus verts. Et également par une fine connaissance de la part de nos vendeurs pour que quand ils sont sollicités par les clients consommateurs, on sache les tourner vers des produits à plus faible impact.

Vers un nouveau modèle ?

Sur la partie plutôt économique et financière, Décathlon construit la majorité de sa création de valeur par la vente de produits. Or, si l'entreprise veut continuer à croître économiquement, le principal levier qu'on a aujourd'hui c'est la croissance de quantité. Sauf que plus on croit en quantité, plus on émet en CO2 malgré les efforts d’écoconception. Simplement du fait des quantités produites. Je pense qu'il faut réussir à toucher les équipes finance pour leur faire comprendre qu’il va falloir faire émerger des modèles économiques différents, plutôt orientés service. La location par exemple, pour qu’un même produit fabriqué puisse servir plusieurs utilisateurs. La réparation également ; on le fait déjà sur le vélo ou les tentes, on pourrait le faire pour d'autres natures de produits.

L'actualité de l'ESG Green

Actualités
La réparation, un nouvel enjeu pour les entreprises ?

Depuis quelques années, les consommateurs sont de plus en plus regardants sur la qualité et la pérennité des produits qu’ils achètent. Beaucoup s’insurgent contre l’obsolescence programmée,

Lætitia Guibert, Experte en écologie comportementale
Analyse d'expert
Lætitia Guibert, Experte en écologie comportementale, ACT Transition

Toutes les entreprises font, ou devront faire, évoluer leurs façons de communiquer pour s'adapter à la transition écologique et sociétale. Elles ont ainsi besoin de profils formés aux nouveaux métiers de la communication responsable.

Cette formation peut vous intéresser !

Formation

Mastère Management responsable des RH

Rentrée

Octobre

Admission

Bac+3

Diplôme

Titre RNCP niveau 7 certifié

Alternance

Possible

Découvrir la formation